Son parcours

Issue de l’univers de l’accessoire de mode, Catherine Foschia crée à présent sa propre ligne de bijoux avec des pierres semi-précieuses.

Pourtant, ce n’était pas sa vocation première ! Ses origines paternelles et sa passion pour le pays de la mode et de l’esthétique –l’Italie– l’amènent tout naturellement sur les bancs des universités de la Sorbonne à Paris, puis à Florence, Rome et Sienne où elle étudie la langue, la culture et la civilisation. S’impriment alors en elle le charme des villes, la richesse des musées et l’élégance à l’italienne.

Après 5 ans dans l’enseignement, Catherine saisit l’opportunité de travailler comme bras droit de la directrice artistique des accessoires de mode chez Chanel. Pendant ces 18 ans, son oeil va s’affirmer, son goût pour les couleurs et le raffinement va se développer. Cacharel et Christian Lacroix lui ouvrent ses portes ; mais c’est finalement vers le travail manuel que Catherine choisit de s’orienter. Ce sera la création et la fabrication de bijoux !

Elle fait ses premières armes dans les ateliers de création chez les fabricants de ces grandes maisons pour lesquelles elle travaillait de l’autre côté du miroir. Sa passion pour les pierres semi-précieuses qu’elle a accumulées lors de ses nombreux voyages, la rattrape.

Catherine a trouvé son univers.

  Finalement le projet Mi-Pierre Mi-Précieuse qui a mûri au fil du temps, voit le jour ! 

L'inspiration et le savoir-faire

Catherine trouve son inspiration dans la nature, les voyages, la peinture, la photographie où se mêlent les couleurs. Agate, améthyste, quartz fumé, labradorite, iolite… Avec une palette de tons très variés, toutes en douceur, en rondeur ou à facettes, les pierres semi-précieuses émettent énergie et force.

Toutes ses pièces sont fabriquées artisanalement dans son atelier avec des pierres fines, taillées ou brutes. Un assemblage simple et minutieux met en valeur la pierre principale. D’autres aux couleurs et formes insolites viendront raviver son intensité.  Et pour conserver une certaine légèreté à la pièce et un prix raisonnable, des perles de verre ou de résine étoffent ces pierres.

Catherine aime partager ses créations et la beauté de ces couleurs, de ces reflets vibrants qu’elle devine dans la transparence d’une pierre irrégulière, magnifiée par la main de l’homme – en l’occurence de la femme